bandeau amigos de moçambique

s'associer     connaître     voyager     s'informer     agir    

FR - NL - PT

accueil - fr - retour


nos articles

carte : Zambèze

    Capitale : Quelimane
    Superficie : 103.127 km2
    nb habitants 3 241 000
    29 habitants / km2
    principales productions : Coprah, pierres précieuses, crevettes, thé


 
 

sites web :

De Rovuma à Maputo : un parcours des provinces du Mozambique

Province de Zambèze

Délimitée par les provinces de Nampula et de Niassa au Nord, Sofala au Sud, le Malawi et Tete à l’Ouest, et l’océan Indien à l’Est se situe la province de Zambézia. La Zambézia dispose d’une grande variété de paysages, allant de reliefs montagneux avec le deuxième plus haut sommet du pays, le mont Namuli (2419 metres), situé dans la région de Gurué, aux vastes plaines marécageuses et estuaires de mangroves. On y trouve de vastes palmeraies et des plantations de thé.

Zavala, palmeraies

Le Zambèze est le plus important fleuve du Mozambique et le troisième plus long d’Afrique. Partant de l’Angola il traverse l’Afrique Australe pour joindre l’océan Indien. Quand il entre au Mozambique il s’élargit dans la formation du lac et barrage de Cabora Bassa (voir province de Tete).
Les villes de Morrumbala, Lugela e Gilé sont connues pour leurs sources d'eau thermales, assez chaudes pour qu'on puisse y cuire un oeuf. La gastronomie traditionnelle de cette province est reconnue dans tout le pays, surtout le poulet à la zambeziana, préparée à la noix de coco et à l’huile de palme, vraie richesse de cette région. Le sous-sol est aussi assez riche ­ talantite, columbite, microlithe, bismuthine, beryl industriel, des pierres semi-précieuses (agathes, tourmalines, grenats)

Quelimane

Quelimane est la capitale de cette province et en même temps un port «de cabotagem», située sur la Rivière dos Bons Sinais, nom désigné par Vasco da Gama ( le Portugais découvreur du chemin maritime vers l’Inde) en 1948 en route vers la découverte du chemin maritime vers l’Inde.

On raconte aussi que l’origine du nom de Quelimane vient de Kulimane ( qui veut dire cultiver) ­ des hommes du bateau de Vasco da Gama en arrivant auprès de la Rivière des Bons Sinais, en voyant quelqu’un habillé en costume arabe, cultivant la terre, lui demanda comment s’appelait le local. Comme celui-ci ne comprenait pas la langue, a ordonné aux travailleurs « Kulimane, kulimane » ­ ce qui voulait dire de continuer à cultiver. Les portugais ont compris "Quelimane" …

récolte du thé à Gurué

D’une grande densité de la population, la province de Zambézia a comme principales activités économiques l’agriculture, la pêche et l’extraction minière. C’est une région couverte par d'énormes étendues de palmiers, jadis les plus grands du monde, et aussi par les grandes productions de thé, de coton, d’ananas, de maïs et de riz.

les prazos

Zambézia fut un lieu de troc commercial et d’échanges culturels et ce fut aussi par cette province que les Portugais pénétrèrent dans le territoire mozambicain et tentèrent pour la première fois de se fixer en ce pays. Pour ce, ils établirent dès 1609 le système des prazos.

La couronne portugaise négocie avec le chef Monomotapa qui octroie des terres en échange d'une aide militaire. Sur ces terres, appelées Prazos, plus nombreuses après le second traité de 1629, des colons s'établiront, en majorité des Portugais mais aussi des Indiens de Goa et des métis. Ces exploitants emploient des paysans africains libres mais aussi des esclaves, en fait une milice chargée de la sécurité. Au fil des générations, ces prazeiros se mêlent à la population locale, épousant des africaines, tout en constituant une riche classe à part. Les Prazos jouissaient d' une large autonomie par rapport au Portugal.

C’est sûrement en raison de l'important mélange entre les populations locales, les Chuabos et Makhwa-Lomwe et d’autres peuples y sont passés - Arabes, Persans, Portugais, Indiens - que cette province est très particulière et ses habitants très accueillants, affables et sympathiques.

Descendants des Lomués, les Chuabos (Tchauabos) sont un peuple montagnard venus des monts Limane et Tacuane. L'organisation sociale est fortement influencée par la culture Macua, qui est de structure matrilinéaire. Les Chaubos sont présents surtout dans le centre de la province.

Pour arriver à Quelimane :

Par vol intérieur de la compagnie nationale, en provenance de Maputo, Beira, Tete et Nampula. Par voie terrestre en venant de Beira par la route ­ Dondo-Caia-Nicoadala ou de Nampula. Depuis la frontière du Malawi, Milange, par bus via Mocuba.

Logement à Quelimane :

lieux d'intérêt à Quelimane

Dans la région