bandeau amigos de moçambique

s'associer     connaître     voyager     s'informer     agir    

FR - NL - PT

accueil - fr - retour


nos articles

carte : Niassa

capitale : Lichinga
superficie : 122.176 km2
1.096.406 habitants (recensement de 2007) - 6 habitants / km2
Capitale: Lichinga, 85.758 habitants (1997), située à 2.800 kms de Maputo

sites web :

De Rovuma à Maputo, un parcours des provinces du Mozambique

Province de Niassa

Niassa est la plus vaste province du Mozambique et la moins peuplée du pays. Faisant frontière au Nord avec la Tanzanie, à l'Est avec le Malawi et à l'Ouest par le lac Niassa. Elle est bordée au Sud par les provinces de Zambézia et de Nampula, à l'Est par Cabo Delgado. Les Macuas, les Ajauas et les Nianjas sont les ethnies bantous qui ont émigré et qui constituent une source de richesse culturelle résultant de la diversification des langues, des traditions, des rites et des arts.

Les produits agricoles s'y portent bien et le climat froid et sec favorise la culture d'arbres fruitiers provenant de l'Europe : on y trouve des pommiers, des poiriers et des cerisiers. Cette province, développe, outre l'agriculture, la pêche (sur le lac Niassa) et l'extraction minière, particulièrement de l'or, du charbon et du fer. On cultive aussi du coton, du millet, du sorgho. La région produit aussi des bois et des pierres semi-précieuses. Depuis les années 1990, le gouvernement mozambicain encourage, en accord avec la République Sud-Africaine, l'installation de fermiers sud-africains (des Boers) afin de relancer la production agricole.

vendeur de paniers

Cet homme en bicyclette n'est pas seulement le transporteur des paniers, mais il en est aussi l'artisan. En route vers un des marchés de Niassa, où il vendra le produit de son travail. Les Ajuas et les Macuas produisent un artisanat utilitaire très caractéristique et bien démarqué des autres régions du pays. Par exemple, ces paniers typiques cylindriques sont originaires de la région du lac et se distinguent par leur fine paille plus résistante, capable de résister longtemps aux divers usages.

Pour arriver à Lichinga.

Capitale de la province, cette ville est située sur le plateau de Lichinga et est entourée d'une verdoyante végétation. Le chemin de fer la relie au sud à la province de Nampula et au port de Nacala. L'interland voisin est aussi desservi par cette voie ferrée. Pour y arriver, on peut emprunter les lignes aériennes : des vols intérieurs de la compagnie mozambicaine sont assurés à partir de Maputo. Les routes en terre la relient à Cabo Delgado et au Malawi en traversant la frontière à Chipode/Mandimba

le lac de Niassa

lac de niassa lac de Niassa - photo de Steve Monty - licence CC BY-NC-ND 2.0

Cette mer intérieure d'eau douce fait frontière entre le Mozambique, le Malawi et la Tanzanie. Le paysage montagneux vers le lac est pittoresque et iéndit. Les berges du lac sont inaccessible en voiture, sauf en 4x4. Dans les villages de pêcheur, on peut se procurer du poisson frais et boire de l'eau de noix de coco. Meponda est à 42 km de Lichinga, Metangula à 138 km et Cobuè à 190 km. La Parc national de Niassa, un territoire de 42.000 km2 (le double de la superficie du parc Kruger), dont la gestion est concédée à une compagnie privée, abrite une faune diversifiée comportant lions, éléphants, buffles, kudus, antilopes etc...

La musique est un facteur important de la culture traditionnelle. Les orchestres sont composés d'hommes qui utilisent des instruments à vent faite de calebasses vides et perforées de telle façon qu'elles produisent un son de trompette.

pilonnage du grain

Dans ce village de Niassa, à quelque kilomètres de Lichinga, on utilise le pilon millénaire pour moudre le grain en farine. Et comme dans presque tout le pays, où la division du travail entre homme et femme se règlent selon une tradition multi-séculaire, les femmes se chargent de cette tâche. Le son servira à l'alimentation des poules ou même pour la production d'une bière traditionnelle. De la farine finement pilée, on fait la panade des enfants ou la bien connue xima, farine cuite qui sert de plat de base qui sera accompagnée de choux, de viande ou de poisson cuisinée en "caril" Avec peu d'investissement et quelques améliorations techniques, Niassa pourrait être un grand producteur de céréales.

Les cases traditionnelles sont conçues pour abriter de la pluie et de la chaleur. Pour ce, on choisit un bois approprié et une paille de couverture idéale pour empêcher les insectes et autres bestioles d'incommoder les habitants. Dans la tradition des ethnies de Niassa, surtout entre Nianjas et Ajauas, ce sont les hommes qui construisent la maison, ce sont les hommes qui creusent les troncs pour faire les pirogues, ce sont les hommes qui vont à la chasse. Chacune de ces activités sont accompagnées d'un rituel propre.
 
 

Que faire ?