bandeau amigos de moçambique

s'associer     connaître     voyager     s'informer     agir    

FR - NL - PT

accueil - fr - retour


nos articles

sites web :

Réussir son voyage

Conseils pratiques

Formalités

Un passeport est obligatoire. Sa validité doit être de trois mois. Un visa d'entrée est requis, à demander six jours ouvrables avant le départ, à l'ambassade du Mozambique ou au consulat. Il est vivement conseillé de faire une photocopie légalisée des documents de voyage importants (passeport, assurance automobile etc...) qui seront indispensables sur place en cas de perte des originaux. Vous pouvez consulter la liste des ambassades et consulats. La taxe demandée, et les conditions administratives varient selon la nationalité du demandeur et le type de visa demandé (touristique, affaire, humanitaire...)

Ambassades du Mozambique dans le monde

Ambassade du Mozambique à Bruxelles

Boulevard Saint Michel 97 - 1040 Brussels - Belgique
Téléphone local: (02) 736.0096
international: +32.2.736.0096
Fax local: (02) 732.0664
International: +32.2.732.0664
Email :embamoc.belgica@minec.gov.mz

Santé

Précautions

Un certain nombre de maladies tropicales sévissent au Mozambique : malaria, fièvre jaune, bilharziose. Des cas de choléra, de méningite infectieuse, d'hépatite, de fièvre typhoïde sont observés. D'autre part, les conditions d'hygiène publique sont minimales et l'infrastructure médicale est, particulièrement en province, minimale. Prévoir une assurance couvrant les frais médicaux et le rapatriement en cas d'accident ou de maladie.

Vaccins

Informez-vous des obligations légales. Les vaccins recommandés sont : fièvre jaune, choléra, tétanos, hépatite A, méningite, polio. Si vous prévoyez un séjour loin des villes, pensez aussi à la fièvre typhoïde et à la rage.

Malaria

La malaria est endémique au Mozambique. La prise de tablettes préventives (type chloroquine, combinaison chloroquine + paludrine, demandez conseil à votre médecin), commencée avant le départ au mozambique, est indispensable. Comme le meilleur moyen d'éviter la malaria est de ne pas se faire piquer par les moustiques, un répulsif sera des plus utiles et, si vous campez ou logez sommairement, prévoyez des filets-moustiquaires et des vêtements couvrants pour la nuit.

Diarrhées et troubles digestifs

Appliquez les règles d'hygiène en usage dans les pays tropicaux : évitez de boire de l'eau dont vous n'êtes pas sûr de la provenance. Par précaution, faites bouillir l'eau courante avant consommation. De l'eau minérale (en bouteille) est disponible sur le marché dans tous les centres urbains. Vous pouvez utiliser des comprimés purificateurs pour désinfecter l'eau si vous vous trouvez en brousse. Evitez autant que possible les légumes non cuits, les crèmes glacées. En cas de diarrhée, fréquent sous les tropiques et causé par une infection bactérienne, il est important de boire (3 litres/jour) beaucoup pour se réhydrater. C'est très important pour les bébés. Pour faciliter la réhydratation, buvez de l'eau sucrée auquel on ajoute une pincée de sel par verre. Voyez un médecin ou un poste sanitaire si les symptômes persistent plus de 36 h.

Sida

Le Sida touche le Mozambique comme les autres pays d'Afrique australe et tout particulièrement dans les provinces centrales du pays. Le gouvernement a reconnu que la pandémie était particulièrement mortelle dans les provinces de Manica, Sofala, Tete et Zambezia où un adulte sur quatre est séro-positif. Sortez "couvert" (il y a des préservatifs dans toutes les pharmacies) et refusez tout forme de prostitution et de tourisme sexuel.

sites web

Monnaie

La monnaie locale est le Metical (pluriel : Meticais) mais le dollar américain et le rand sud-africain sont couramment acceptés. Les quotidiens locaux informent sur le cours des changes officiel et du marché secondaire. La banque Standard Totta a un comptoir de change à l'hôtel Polana (Maputo). Les banques sont ouvertes au public le matin de 8 h à 11 h. La Banque international de Moçambique ouvre de 7 h 45 à 12 h et de 14 h à 15 h. Les cartes de crédit sont plutôt rarement acceptées, il est donc conseillé de prendre de l'argent liquide ou des traveller's cheques.

Transports

Transports aériens

La LAM (Lignes aériennes de Mozambique) et la South African Airway désservent quotidiennement l'aéroport de Maputo. Mais d'autres compagnies aériennes ont une liaison régulière. La LAM offre aussi des vols direct de Johannessburg vers Beira et Vilanculos. Maputo et Beira ont aussi une liaison vers Harare, Blantyre et Lisbonne.

La taxe d'aéroport s'élève à 20 $ US pour les vols internationaux (10 $ US pour les vols provenant d'Afrique australe). L'aéroport de Maputo se trouve à Mavalane, et il est possible de trouver un taxi pour la ville (compter 70.000 à 100.000 Mt)

Adresses des lignes aériennes :

Le train

Le train permet de découvrir les paysages africains "à l'ancienne". Si vous arrivez de Johannesburg, le service ferroviaire assure une liaison quotidienne avec Maputo : départ de Jo'burg à 17h45 et arrivée le lendemain à Maputo à 11h30.

Téléphone pour les Chemins de Fer mozambicains à Maputo : 431269

La route

Des compagnies d'autocar assurent une liaison avec l'afrique du sud (Jo'burg-Maputo, Durban-Maputo) et des liaisons internes.

Des services intérieurs d'autocar assurent les liaisons avec la banlieue de Maputo.

A Maputo, des gares d'autobus existent près du Musée d'Histoire naturelle, de la Praça dos Trabalhadores et près des marchés principaux. Une gare routière de long parcours existe aussi à la fin de l'av 24 de Julho juste après la place 16 de Junho. Plus pittoresque, pas cher mais moins confortables, les "chapa cem" sont des minibus au parcours fixe que l'on peut arrêter à un point quelconque du parcours. Ils sont souvent bondés et ces véhicules peuvent être quelque peu vétustes. Diverses agences de voyages organisent des voyages touristiques intérieurs :

En voiture individuelle

Louer une voiture est une solution adéquate pour explorer le pays. Des services de location (AVIS, Imperial, Hertz, Europacar et Rent-a-car) existent à Maputo et dans les grandes villes.

Les routes mozambicaines sont en cours de réfection et d'amélioration, mais les conditions optimales ne se rencontrent pas partout. Cependant, il est parfaitement possible de voyager en voiture (de traction normale) dans une grande partie du pays. Quelques précautions doivent être prises, notamment du fait que les distributeurs d'essence peuvent être rares en province. Dans la province de Gaza (région du fleuve Limpopo) et dans les régions susceptibles d'être touchées par des inondations, il est recommandé de se renseigner sur l'état des routes avant de s'y engager.

N'oubliez pas que l'on roule à gauche, comme dans les pays limitrophes.

En cas d'infraction ou de contrôle routier

Seule la police routière (uniforme blanc et bleu) est habilitée à dresser un procès verbal pour les infractions routières. La police civile (uniforme gris) peut cependant vous demander d'arrêter pour un contrôle de sécurité. En cas de contrôle, il faut montrer le permis de conduire, les documents d'assurance et, pour les voitures étrangères, une licence temporaire d'importation. Ce document peut être obtenu aux postes frontières.

Dans vos relations avec la police routière, restez en toutes circonstances courtois et patients. En cas d'amende, le policier doit vous fournir un reçu officiel. Il se peut que quelques éléments corrompus cherchent à vous imputer des infractions imaginaires. Si vous êtes sûr de votre bon droit et avez tous vos documents en ordre, restez poliment ferme sur vos positions et ne cédez pas à la tentation d'encourager la corruption.

Le port de la ceinture de sécurité (conducteur + passager) est obligatoire, les voitures doivent être munies de deux triangles d'urgence. Gardez toujours avec vous le passeport, le permis de conduire et les documents d'automobile.

Votre sécurité

Mines

Les années de guerre civile ont laissé des traces, et le danger des mines antipersonnelles n'est pas totalement écarté. Actuellement, les routes sont globalement sûres. Les voies principales et les régions côtières sont déminées ; cependant certaines voies secondaires peuvent encore être minées et la majeure partie des zones à risques sont signalées par des avertissements (panneaux rouges et blancs avec tête de mort). Ne vous aventurez pas seul hors des routes sans consulter les autorités locales ou la population.

Agressions et vols

La population est globalement accueillante et chaleureuse, mais il y a eu des cas d'agressions et de vols à main armée dans la capitale, Maputo, et sa banlieue industrielle, Matola, ainsi que dans quelques autres grandes villes.

Il est recommandé :