Le temps colonial : Congo et imagerie populaire (2)

quelques illustrations commentées par Edouard Vincke

Peintures de Tshibumba Kanda Matulu

Peinture de Tshibumba Kanda Matulu. Ca 1972.
Légende : "A Bunkeya la capital des Bayeke La mort de Bodson tué par Msiri".

En réalité, c'est Bodson, l'envoyé de Leopold II, qui en 1891 tua le roi Msiri et fut tué immédiatement après par un membre de la famille du Msiri.Épisode de la féroce compétition entre Belges et Britaniques pour la possession des richesses minières du Katanga. Exemple de la reconstruction de l'histoire par l 'imaginaire collectif.

" Colonie belge1 " Peinture de Tshibumba, ca 1971.

Tableau très emblématique, sans doute le plus connu de Tshibumba. L'agent belge surveille, les policiers congolais exécutent. Le prisonnier est humilié en présence des femmes venues lui apporter des provisions. Deux prisonniers transportent un récipient d'excréments belges.

"TKM Kimbangu prêche " Peinture de Tshibumba.
Légende : "Simon Kimbangu après sa vision à Kamba"

La religion kimbanguiste est basée sur une vision de Simon Kimbangu à Kamba, son village natal, dans le Bas-Congo, en 1921. Coll E.V.

" Colonie belge 2 " Peinture de Tshibumba. Ca 1971.

Le peintre symbolise les travaux forcés pour la monoculture du coton. L'adminstrateur tient une chicotte, mais c'est le policier qui passe à l'acte. Tant les hommes que les femmes sont réquisitionnés. Le drapeau belge est certes un anachronisme, mais surtout une reconstruction symbolique de l'Histoire.

"TKM Stanley " Ca 1973.
Légende : " Stanley arrive au Congo "

A l'arrivée de Stanley, les villageois s'enfuient. C'est le premier tableau de peinture populaire qui fut exposé au Musée de Tervueren, dans un cadre historique et en 1995. Il suscita une violente réaction hostile de la part d'un ancien colonial.

" TKM Kimbangu " Peinture Tshibumba ca 1973.

Mise en scène très symbolique. Conseil de guerre en 1921. Kimbangu a fondé une religion syncrétique africaine basée sur la révélation. Il fût en butte aux attaques féroces du pouvoir catholique. Le Missionnaire, principal accusateur est à l'avant-plan. Plus loin, les Pouvoirs judiciaires, militaires, et les policiers. Le tout sous le portrait de Leopold II. Les femmes liées sont arrêtées en tant qu'adeptes. Kimbangu fur condamné à mort, gracié, et passa trente ans en prison, jusqu'à sa mort. Comparer avec sa photographie qui se trouve à l'exposition.

"TKM Lumumba Indépendance " Peinture de Tshibumba. Ca 1972.

Le fameux discours du 30 juin 1960. Lumumba parle au monde entier, les chaines sont brisées. Le peuple est content. Le roi Baudouin à l'arrière-plan a une attitude plutôt humble et un sourire forcé. Lumumba fut diabolisé, malgré qu'il aie expressément déclaré qu'il ne fallait " pas toucher à un cheveux des Belges ". Le discours suscita des réactions haineuses en Belgique.

textes et photographies : copyright E. Vincke. - droits réservés

précédents : monuments et illustrations de livres

 

liens externes sur Tshibumba Kanda Matulu

The history of Zaire as told and painted by Tshibumba Kanda Matulu in conversation with Johannes Fabian, in Archives of popular Swahili, vol.2 issue 1 - 6 nov 1998

oeuvres de Tshibumba à l'exposition "the short century" : independence and Liberation Movements in Africa 1945 - 1994, Martin-Gropius-Bau, Berlin May 18 - July 29, 2001 Curator: Okwui Enwezor