bandeau amigos de moçambique

s'associer     connaître     voyager     s'informer     agir    

FR - NL - PT

accueil - fr - retour

Un aperçu de nos articles

Le Pays

L'Histoire


Le Mozambique de l'antiquité à nos jours

une chronologie

 200-1799 Des premiers contacts à l'esclavage

200-300

Les premiers Bantous arrivent dans le Sud-Est de l'Afrique.

9e-10e S

Contacts avec les Arabes, établissement de relations commerciales sur la côte. Naissance de Sofala au 10e siècle.

11e-12e S

Emergence et apogée de la civilisation de Zimbabwe. Expansion de l'empire Shona.

14e S

Royaume de Monomotapa.

1497

Vasco de Gama ouvre la route des Indes.

1498

Vasco de Gama débarque à Inhambane. Bien accueilli par les habitants, il nomme cette région : "terre des bonnes gens". En mars 1598, Vasco de Gama atteint l'île du Moçambique, alors important comptoir arabe.

1505

Prise militaire du port de Sofala par les Portugais.

1507

Conquête de l'Ile du Moçambique par les Portugais.

1609

Premier traité avec le roi de Monomotapa qui octroie des terres  (les "prazos") aux Portugais. Les "prazos" sont gérés de manière autonome par rapport au royaume du Portugal.

1629

Second traité avec Monomotapa, qui perd sa souveraineté et confirme la colonisation portugaise.

Au 17e S

Organisation et développement de la traite négrière : une dizaine de milliers d'esclaves par an quittent les côtes du Mozambique à destination de la Réunion ou du Brésil. Parfois,  60 % d'entre eux meurent lors du voyage.

1800-1899
De l'esclavage au colonialisme

1857

Abolition de l'esclavage, sous les pressions anglaises, mais le trafic continue jusqu'en 1887 avec les Français. Les esclaves seront employés au Madagascar et à la Réunion.

1884-1885

Conférence de Berlin, qui divise l'Afrique entre les puissances coloniales.

1889-1890

Offensive militaire portugaise pour soumettre la région de Niassa et affaiblir l'influence anglaise. Les négociations avec les Anglais aboutissent à un semi échec des Portugais qui rêvaient d'unir l'Angola au Mozambique en explorant l'Afrique centrale.

1894

Rapport de Antonio Enes qui préconise l'organisation de l'exploitation coloniale à l'aide de capitaux étrangers : les "compagnies majestatiques" financées par des capitaux anglais, allemands ou français, obtiennent le monopole du commerce, de l'impôt et du maintien de l'ordre sur de vastes régions exploitées grâce au travail forcé.

1900-1975 Du colonialisme à l'indépendance

1906

En 1906, le Portugal se dote d'une administration coloniale élaborée.

1916

Soulèvement des Barues, coalition d'ethnies, qui prennent Tete et Sena. En 1917, ils sont décimés par l'armée coloniale.

1926

Révolution nationale au Portugal. 1928 Salazar entre au gouvernement. 1932 Salazar est premier ministre, poste qu'il occupe jusqu'en 1968.

1933

Nouvelle Constitution portugaise liant chaque colonie au Portugal. La catholicisme est la religion officielle.

1949

Le Portugal adhère à l'Otan. Après la guerre 1940-45, le régime salazariste prétend être une "démocratie libérale" et modernise l'exploitation coloniale.

1954-61

Abandon du statut d'indigène. En 1961, tous les habitants sont considérés comme "citoyens".

1960

Répression sanglante d'une révolte paysanne à Mueda.

1961

Rébellions anticolonialistes en Angola.

1962

Fondation à Dar Es Salaam du Front de Libération du Mozambique (Frelimo). Edouard Mondlane en est le premier président.

1964-1969

Attaque de la base portugaise de Chai. Début de la lutte armée pour l'indépendance.  Arrestations massives de militants de la Frelimo par la police politique portugaise (PIDE). Le Frelimo, affaibli au Sud, conserve son ancrage dans le Nord grâce à l'engagement des Makondes, touchés par la répression de Mueda. Le Frelimo se positionne dans le camp socialiste.

1968 Remplacement de Salazar par Caetano. Il se présente comme celui qui gagnera la guerre coloniale tout en cherchant à moderniser, sans succès, le pays.

1969

Eduardo Mondlane est assassiné par un courrier piégé.

1970

Samora Machel succède à Mondlane à la présidence du Frelimo. La guerilla se développe et le Frelimo commence a établir des territoires libérés. Mais la police politique cherche à infiltrer le Frelimo et la répression s'installe.

1970

Offensive portugaise dans le Nord, le général Kaulza de Arriaga reprend Mueda, alors sous contrôle du Frelimo. Le Frelimo se replie sur ses bases tanzaniennes.

1974

Révolution des Oeillets au Portugal : le Mouvement des Forces Armées renverse le régime de Caetano et entreprend des négociations avec le Frelimo. 7 septembre : Accords de Lusaka qui accordent l'indépendance au Mozambique et garantit le pouvoir au Frelimo

1975-2000
Du socialisme à la démocratie libérale

1975

25 juin 1975 : Indépendance du Mozambique. Le Frelimo adopte une politique révolutionnaire socialiste. Il cherche a étendre son influence sur l'ensemble du pays en accordant une importance aux assemblées populaires locales, mais en adoptant aussi un mode de gestion centralisé.

1978

3e Congrès du Frelimo. Ce dernier se définit comme un parti "marxiste léniniste".

1979

Attaque d'un port pétrolier à Beira par des opposants armés soutenus et organisés par le régime rhodésien de Jan Smith.

1980

Basée en Afrique du Sud, la Renamo s'organise. Afonso Dhlakama prend la tête du mouvement soutenu par l'Afrique du Sud (alors sous régime d'apartheid), par les USA  (sous Ronald Reagan) et mène une guerre terroriste sur l'ensemble du territoire mozambicain.

1984

4e Congrès du Frelimo qui marque un changement d'orientation : ouverture du pays à l'Occident, désocialisation partielle de l'agriculture. Le Mozambique propose à l'Afrique du Sud un traité.

1984

Accords de Nkomati avec l'Afrique du Sud : les deux parties s'engagent à ne plus soutenir les mouvements d'opposition (Renamo d'une part, ANC d'autre part) et normalise les rapports entre les deux pays.

1986

Samora Machel est tué dans un accident d'avion. Joaquim Chissano succède à la présidence du Mozambique.

1989-1990

La guerre civile s'intensifie, la Renamo s'implante sur le territoire mozambicain. Atrocités et massacres ont cours, impliquant le plus souvent la Renamo mais aussi des factions de l'armée gouvernementale.

1990

Abolition de l'apartheid en Afrique du Sud. L'ANC sort de l'illégalité.

1990

Nouvelle constitution mozambicaine : comprenant que la guerre ne peut être gagnée, le Frelimo se prépare au multipartisme et à un accord de paix avec la Renamo. Pour sortir du marasme économique, le Mozambique s'oriente vers le libéralisme et s'intègre au marché mondial.

1992

Accords de paix avec la Renamo à Rome. Fin de la guerre civile.

1994

Premières élections pluripartidaires au Mozambique sous le contrôle de l'ONU. Le Frelimo sort vainqueur mais les élections confirment l'enracinement social et politique de la Renamo, devenu principal parti d'opposition.

1999

Secondes élections. Bien que contestées par la Renamo, elles reconduisent le pouvoir du Frelimo.

2000 Graves inondations au Mozambique.