Plasticités plurielles

nederlandse versie

L’art du Mozambique entrecroise de multiples strates où l’influence occidentale se dispute avec une tradition trop souvent dénaturée en exotisme. L’indépendance imposa aux artistes une ligne de démarcation sans équivoque. L’exotisme colonial fait place à l’évocation militante des réalités sociales, mais l’artiste mozambicain ne se préoccupait pas tant d’engagement politique que d’exprimer un vécu tragique. Il voulait retrouver sa culture propre et rompre avec le passé, en se confrontant avec la pénurie et dans le contexte tragique d’une guerre civile. La paix revenue, une génération nouvelle investit la scène artistique, ouvre de nouveaux ateliers, esquissent des courants artistiques ambitieux.

A première vue, nombre d’oeuvres se démarquent peu de la production moderne occidentale, mais un regard attentif permet de discerner l’entrelacement entre une culture traditionnelle, une pratique artisanale et le désir d’universalité plastique. La globalisation engendre, chez nous, un goût parfois incertain pour l’ethnicité, mais on constate sur les marchés de Maputo que la production artisanale n’est pas figée dans le folklore. Souvent, les sculpteurs artisans regroupés en coopératives épousent le style d’artistes de renom : Ndlozy, Chissano marquent de leur style autant les étals des marchés que les salons d’exposition... faire école, c’est transgresser allègrement et sans complexe les frontières entre l’art et l’artisanat. Inversément, des artistes ruraux, ignorés des galeries, trouvent des modes d’expression très proches des recherches contemporaines. L’art au Mozambique ne s’affuble pas d’une théorisation intellectuelle, c’est une confrontation avec le réel, où les artistes se jouent d’une manière de plus en plus assurée de la mondialisation en imposant leur vision.

Reinata Sadimba   Titos
réalisé avec le soutien de la Ville de Bruxelles, en collaboration avec l'Echevin de la Solidarité internationale, et l'appui du Centro Galego de Bruselas et de l'Ambassade du Mozambique.